Les Secrets de l'Olympe
Bienvenue sur le forum, invité !
Vous vous aventurez ici, dans cette ville, sans savoir tout de suite ce qu'il va vous arriver... À moins que vous ne soyez déjà au courant que la mythologie grecque n'est pas un mythe ?
Nous sommes toujours ouverts aux nouvelles recrues ! N'hésitez pas à vous inscrire !
Danse

Forum NC-16

Les Secrets de l'Olympe

Vous pensiez que les Dieux grecs appartenaient au passé ? Qu'ils n'étaient que légendes aussi intangibles que des rêves ?
Et si vous aviez tort ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Denebola Nemea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar


   
Lun 30 Nov - 22:35

Denebola Nemea
Coeur de Lion dans un Corps d'Homme


Informations générales


Âge : Beaucoup
Groupe : Neutre
Race : Créature Mythologique
Espèce : Semi-Lion de Némée
Rang Personnalisé : Héritier de Némée

Arme : En lion, des griffes acérées, non-rétractables, et des crocs assez pointus pour déchirer la chair sans problème. En humain, il possède quelques vieilles épées, utilisée en décoration, et une arme à feu rangée sous clé, mais s'il sait les utiliser, il ne va pas se promener avec.

Pouvoirs : Il sait se transformer en lion, légèrement plus gros que la taille d'un lion normal. Mais cette transformation est pénible, éprouvante et douloureuse, tout comme le retour à l'humanité. Elle peut mal se passer s'il est trop épuisé ou s'il manque de concentration. Dans ce cas il serait dans un état entre le lion et l'humain, selon jusqu'où il a réussit à aller.


Description mentale

« Du nord au sud et de l'est à l'ouest, le lion rôde et, rôdant, s'empare de tout ce qu'il rencontre sur son chemin. Son horrible rugissement s'entend toute la nuit et tous tremblent derrière leur portes closes. Le lion est féroce et fort et nombreux son ceux qu'il a dévorés. »

Rencontrez-le au détour d'une rue, prenez un café avec lui, c'est un être souriant, agréable, rieur, gentil, serviable et attentionné, bref en un mot charmant.
Il est toujours prêt à se faire apprécier et à créer de nouvelles relations amicales voire un peu plus pour une nuit.

Continuez à le fréquenter quelques temps et vous verrez peu à peu le masque tomber.
Son sourire aimable se mue en sourire méchant, son rire devient sadique et ses attentions auront davantage pour but de vous préserver pour une consommation future.

Autant peut-il se montrer d'une extrême bonté quand l'envie lui en prend, autant son instinct le rend violent et sanguinaire.

Mais cela n'est encore qu'une surface, remarquerez-vous si vous parvenez à survivre plus longtemps.
Derrière son apparente confiance en lui sous un masque ou sous l'autre, c'est un être qui doute toujours de lui, recherchant toujours au fond de son âme une justification à ses actions bonnes ou mauvaises.
Perturbé par son double visage et ses instincts meurtriers, il n'en est pas moins sensible. Il apprécie tout particulièrement la musique, c'est la seule chose qui peut le calmer dans une de ses rages sanguinaire, et peut pleurer de joie ou de tristesse pour des choses qui ne devrait normalement pas affecter un être comme lui.


Description physique

« « Roi des animaux », « seigneur des steppes », « souverain de la vie et de la mort », autant d'épithètes que le lion doit certainement à sa crinière flamboyante, à son port de tête altier et à ses rugissements terrifiants. »

Héritage paternel : une longue crinière dorée, une peau teintée par le soleil, une forte musculature.
Ces cheveux qui poussent trop vite sont à la fois une source de fierté et une frustration. Plus dorés que les blés des humains les plus blonds, ces cheveux lui vaut bien souvent des remarque et des admirations. Laissés long dans le dos et coupés sur le front, ils poussent à une allure folle, l'obligeant à les couper régulièrement pour ne pas se retrouver avec une crinière tombante au sol après une hibernation de quelques jours. Dans une mèche à gauche de son visage il a attaché une longue perle bleue, souvenir familial.
De la couleur de sa peau, on le remarque métisse. Mais aucun humain normal n'est capable de deviner quelles sont ses origines. "Grecques", dit-il, mais très peu le croient car n'a-t-on jamais vu de grec à la peau foncée.
Sous la peau, des muscles puissants se reposent. Ceux-ci peuvent rapidement creuser monts et vallées sur ses membres si ils sont entraînés, mais même lorsque ce n'est pas le cas, ils rendent leur porteur redoutable.

Héritage maternel : des yeux bleus, une peau claire.
Contrastant avec sa peau plus foncée que blanche, ses yeux sont du bleu de la mer au bord de laquelle il a grandit avec sa mère, qui avait les mêmes yeux, et sa grand-mère avant elle, histoire de famille.
Certes il a une peau foncée, mais son père lui aurait donné une peau plus foncée si il n'y avait pas eu la pâleur de sa mère pour lui éclaircir le teint.

Originalité de sa personnalité : un mode vestimentaire.
Si au départ il se vêtait avec ce qu'il pouvait, maintenant il s'habille avec ce qu'il veut. Il est aussi commun de le voir en costume avec ou sans cravate qu'en vêtements décontractés et à la mode ou non, sans que cela ne le desserve.
Parfois, lorsque l'envie ou l'occasion se présente, il lui arrive même de revêtir des vêtements féminins plus ou moins habillés avec ou sans maquillage, sans que les passants ne se doutent de voir autre chose qu'une femme.


Histoire

 « Va, cherche le lion qui ravage le pays au-delà de la cinquième Porte. »

Dans la Grèce antique, avant même que Hercule n'entame ses douze travaux, un Lion martyrisait les habitants de Némée. Une bête réputée pour sa peau impénétrable, si féroce qu'aucun guerrier n'arrivait à le tuer.

Exaspérés, les habitants de Némée décidèrent de lui sacrifier une jeune vierge dans l'espoir d'apaiser sa colère et de le voir quitter la région. Ils choisirent de lui offrir une belle femme aux longs cheveux noirs de corbeau ondulés à la peau claire comme le marbre.

Après quelques jours sans entendre le rugissement du Lion, ils s'en crurent débarrassés et organisèrent une grande fête. Mais quelque chose vint gâcher la fête.
Accompagnée du cri du Lion, la jeune dépucelée revint au village.

Maudite soit-elle celle qui ne sut être un sacrifice !
Reniée par les siens, elle fut exilée et se retrouva a vivre dans une vieille bâtisse abandonnée au bord de la mer, où elle accoucha d'un jeune garçon qu'elle éleva avec autant d'amour qu'elle pouvait lui offrir. Elle lui parlait souvent de son père, du fameux, du beau et du puissant Lion de Némée qui fut invaincu jusqu'à la venue du vil Hercule. Elle l'aimait ce Lion, de tout son coeur.
Et cet enfant maudit par tous, cet enfance, lui aussi elle l'aimait, le chérissait.

Ils vivaient heureux tous les deux. Modestement, pauvrement, mais ils étaient heureux.
Et un jour, une quinzaine d'années après l'exil , des villageois, armés jusqu'aux dents, de fourches, de pelles et de torches, vinrent pour éliminer cette abomination.
Alarmée, la jeune mère s'enfuit dans les collines proches avec son fils bien-aimé, mais ils ne parvinrent pas à semer leurs poursuivants qui les rattrapèrent bientôt.
Ils se mirent alors à la frapper, à mains nues, avec leurs armes, à la brûler avec leurs torches, cette pauvre femme qui protégeait son fils unique, certes issu d'une union affreuse et improbable, mais bénie par l'amour, elle qui usait de son corps pour protéger son seul bien cher.
Le sang giclait dans les cris mêlés des agresseurs et de la femme, une odeur de cochon grillé flottant dans l'air... Quelle horreur pour un jeune garçon de voir ainsi sa mère tomber, raide morte devant ses yeux.
Ainsi débarrassés de cet obstacle, ils finirent par s'en prendre à l'enfant à la peau foncée et aux cheveux dorés. Il se défendit comme un démon, frappant de ses poings, mordant de ses dents, griffant de ses ongles, vrillant les tympans de ses cris. Mais sa peau se fendit rapidement sous les armes et les coups, sa peau roussit sous le feu des torches, et dans sa colère, sa peine et sa douleur, il redoubla d'effort.
Soudainement, ses poings se couvrirent de fourrure teintée de sang, ses dent devinrent pointus déchirant la peau, ses ongles s'acérèrent, arrachant les membres, ses cris devinrent rugissements de haine et de désespoir, couvrant les cris de terreurs et d'agonie.

Désormais seul, il erra sans but, rencontra des gens, des humains, des demis-dieux, des êtres comme son père... Il apprit à leurs côtés, il apprit beaucoup, acquit diverses compétences et gagna sa vie dans divers travaux. Mais malgré tout, il finit toujours seul. Les humains et les demis-dieux finirent par vieillir et par mourir quand ils ne le laissait pas seul, jaloux de ne pas le voir devenir vieux après être devenu adulte. Quant aux créatures dites "mythiques", ceux-ci l'évitent.
Il ne cessa de voyager et d'amasser des richesses, aussi bien matérielles qu'immatérielles.
Vivant dans son temps il continue aujourd'hui de travailler même si il n'en a nullement besoin, ayant depuis longtemps abandonné son nom grec pour celui d'une étoile de la constellation du Lion : Denebola.


Informations sur le Joueur


Tes pseudos : Anciennement Yesod, plus récemment Thyerus, aussi Eli, Lars, Thusia, Reinhart, Ushio, Alec, Nath, Kinmô, et bien d'autres.
Ton prénom  :  Error 418 (I'm a Teapot)
Ton âge  :  Error 404 (Not Found)
Le personnage de ton avatar et le lien vers l'image originale : Peony Upala Malkuth IX - Tales of the Abyss

Code du règlement :  Quels sont les trois autres dieux qui prennent la parole lorsque Zeus apprend qu'une rébellion se trame ?
Comment as-tu trouvé le forum ? : On me l'a donné il y a longtemps
Comment le trouves-tu ? :  En allant dans mes favoris
Un petit mot pour la fin ? :  Glade to be back !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Secrets de l'Olympe :: Administration :: Présentations :: Anciennes présentations :: Non validées-